vendredi 30 septembre 2016

L'étrange cheminée du Champlain

J'ai déjà évoqué les regrets que j'éprouvais lorsqu'un navire, quel-qu’il soit, était transformé, remodelé, pour satisfaire aux exigences d'un nouvel armateur. C'est le plus souvent au détriment de l'esthétique, car un bateau n'est jamais aussi beau que dans ses lignes originelles. L'exemple de France devenu Norway est encore dans toutes les mémoires. Champlain qui était à son époque (1932) le paquebot qui a redoré le blason de la Compagnie Générale Transatlantique, avait une cheminée bien proportionnée, à l'opposé du Pasteur (1938).

En 1936, elle a été relevée d'environ d'un tiers comme on peut aisément le constater sur l'épave, la corrosion ayant fait réapparaître la greffe.

Observez la différence en vous référant par rapport au nid-de-pie sur le mât avant : 


source et crédits-photos : en attente localisation, droits-réservés, colorisés par Daryl LeBlanc



source et crédits-photos : Delboca






Le Champlain qui était un modèle d'innovation et préfigurait Normandie adopta lors de cette transformation, d'un système de type STROMBOS breveté par les FORGES & CHANTIERS de la MÉDITERRANÉE; cette cheminée révolutionnaire avait été étudiée pour stabiliser l'émission des fumées et de la suie et éviter leur rabattement sur les ponts. De plus, ces cheminées réduisaient de 20% la température des chaudières. C'est l'oeuvre de l'ingénieur Valensi qui, plus tard, dessina celles du paquebot France. Les escorteurs-rapides type Corse, ont tous adoptés une cheminée similaire à celle de Champlain.







Cette cheminée reste dans la mémoire de tous ceux qui prenaient le bac pour l'ile de Ré, dans les années 40 à 60 : marée basse ou marée haute, elle se dressait comme une tour-penchée, elle intriguait, mais peu savaient... (voir mon article précédent : ICI)


source et crédit-photo : en attente localisation, droits-réservés






2 commentaires:

  1. T'aurais dû faire matelot ! Mais tu es très bien dans ton rôle d'historien de la marine, je reconnais.

    RépondreSupprimer
  2. Encore un article de qualité, bravo !

    RépondreSupprimer